Recherche avancée
visiter
9901
Date de mise à jour: 2009/07/15
Condensé de la question
l'âme et l'esprit connaîtront-ils le sommeil ou la mort ?
Question
l'âme et l'esprit connaîtront-ils le sommeil ou la mort ?
Résumé de la réponse

L'âme et sa vérité constituent, depuis très longtemps, un sujet de débats et de confrontation d'idées pour l'homme. La question susmentionnée puise ses racines dans la même chose. La vérité de l'homme n'est que ce corps matériel et apparent ? Ou existe-t-il aussi un autre être qui se différencie de cet être matériel et a une dimension céleste et divine ? Cet être est-il matériel ou immatériel ? Que sera son sort après la mort du corps ?

Pour répondre à la question susmentionnée, on peut avancer une théorie pour pouvoir arriver, d'une manière logique, à la meilleure conclusion.

Et voici cette théorie :

Première introduction : l'âme qui constitue la vérité de l'homme est immatérielle, et elle ne fait pas partie du coprs.

Seconde introduction : Toute chose qui ne fait pas partie du coprs et qui a une dimension immatérielle, ne connaît ni le sommeil ni la mort. Autrement dit, elle est éternelle.

Conclusion : L'âme ne connaît ni le sommeil ni la mort.

Réponse détaillée

Pour expliquer en détails cette question, nous apportons nos arguments, d'une manière indépendante et disctincte, sur ces deux introductions.

Les raisons de l'abstraction de l'esprit et de l'âme

" Introduction d'argument"

L'homme possède deux types de perceptions :

1-       Perception sensorielle qui a besoin des organes des sens (par exemple en ce qui concerne le volume et la couleur des corps)

2-       Perception non sensorielle qui n' pas besion des organes des sens; comme les états d'esprit intérieurs et mentaux (colère, crainte, y compris " Moi" .

Il peut y avoir des erreurs dans les conceptions sensorielles. Or l'homme peut commettre, parfois, des erreurs, lors qu'il s'agit des conceptions sensorielles. Mais, des conceptions non sensorielles échappent à toute sorte d'erreur. Car, il n'existe pas d'erreur dans la science présente tendis que l'erreur est possible dans la science acquise. " Moi" est, donc, immatériel ou il est le corps même ?

Le " Moi" est immatériel et il est autre chose que le corps, pour des raisons ci-dessous mentionnées : 1[1]

 

 

1-       Nous comprenons et découvrons " le Moi" par la science présente, et ce contrairement à ce qui est le corps. En d'autres termes, l'âme, pour se comprendre, n'a pas besoin d'outils ni de moyens, car, il se retrouve et se comprend au moyen de la science présente.

 

2-" Le moi" préserve, tout au long de la vie, son unité et sa personnalité et ce contrairement au corps qui se varie.

3-" Le moi" a un aspect étendu et non composé, et ce contrairement au corps qui a un état composé et apte à se diviser, ce qui n'est, absolument, le cas de l'âme.

4-Les états d'esprit comme le sens et la volonté ne sont pas susceptibles d'être divisés, car ce sont les caractéristiques de la matière. Donc, les états d'esprit dont on vient de parler sont immatériels.

5-Toute chose se fortifie avec ce qui est de sa propre substance et s'affaiblit avec ce qui est opposé à sa propre substance. Ce, alors que l'âme s'affaiblit par des conceptions corporelles et se fortifie et devient beaucoup plus puissante, lorsqu'elle se détache des conceptions corporelles et se tourne vers les spiritualités. Donc, c'est une évidence. L'âme est autre chose que le corps et elle est immatérielle (abstraite). 2[2]

6-       Selon les scientifiques, l'expérience de tous les gens aussi l'approuve, les organes et la force corporels s'affaiblissement, avec l'augmentation de l'âge. Ce, alors que c'est, exactement, le contraire qui se produit pour la force spirituelle. Plus la force corporelle s'affaiblit, plus la force spirituelle devient forte et puissante. Donc, de toute évidence, la puissance rationnelle et spirituelle n'est pas de nature corporelle ou matérielle. L'exemple qui vient d'être donné, montre que les conceptions rationnelles pures n'ont aucun rapport avec le corps et elles deviennent de jour en jour plus puissantes, au fil du temps et avec l'augmentation de l'âge. 3 [3]

7-       Les caractéristiques et les effets de l'âme sont différents de ceux du corps. On peut en mentionner quelques-uns :

A)        Le corps ne peut accepter que la forme limitée, tandis que l'âme peut accepter la forme illimitée et le rôle infini (Plus l'âme accepte une forme, plus elle devient puissante)

B)        Il est impossible de restituer ou de réapparaître, sans intermédiaire, la forme disparue dans le corps, tandis que l'âme est capable de restituer la forme disparue sans avoir besoin d'un instrument physique, car contrairement au corps, l'âme est soumise à l'essence dans ses perfections. Donc, le rang de l'âme est beaucoup plus élevé que celui du corps. 4[4]

8-       L'âme comprend les universaux. A tire d'exemple, l'homme comprend tout ce qui est en commun entre l'humanité. Et pour ce faire, elle doit être détachée des effets comme la forme ou la situation pour qu'elle puisse s'appliquer à tous les êtres humains. (Sinon si elle a une forme ou une situation déterminée, elle ne s'appliquer qu'un individu ou un cas susceptible d'être adapté), puisqu'il y a un consensus au sujet de l'existence d'une forme universelle, il est, donc, tout à fait évident, qu'elle se trouver ailleurs que le monde extérieur (car la réalisation dans le monde extérieur implique le fait d'être défini et cela n'est pas compatible avec les universels). Par conséquent, elle doit se réaliser dans l'esprit. Elle doit, donc, être abstraite et immatérielle. Or, le lieu de cette forme doit être dans l'esprit, sinon si c'est un corps, son lieu aussi doit être corporel ce qui n'aura pas un aspect universel. Or il ne s'agit pas d'un endroit pour le corps, mais c'est une quintessence abstraite qui est appelée " l'âme". On en conclut, donc, que l'âme est immatérielle et elle n'a pas besoin d'un lieu tandis que le corps se trouve, toujours, à l'extérieur et a besoin d'un lieu. 5[5]

9-       Si l'homme est, physiquement, en bonne forme, le climat est, tout à fait, agréable et doux, il ignore lui-même et son environnement, ce alors que s'il concentre son attention, il peut se trouver6 [6]

10-   La réflexion sur les intelligibles affaiblit le corps et renforce la puissance d'intelligence. Donc, l'âme est immatérielle et elle est autre chose que le corps. Car, une chose ne peut être à la fois le facteur de la faiblesse et de force d'un même être. Par conséquence, la puissance d'intelligence n'a pas de caractéristiques corporelles. 7 [7]

Argumentation traditionnelle de l'abstraction de l'âme :

Sont nombreux les versets du noble coran qui portent sur l'immatérialité de l'âme. Ici, nous faisons, brièvement, allusion à trois cas:

1-       Dans les versets 12, 13 et 13 et 14 de la sainte sourate 23 " Les Croyants" Dieu explique la création de l'homme et dit : " Et très certainement, Nous avons créé l'homme d'un choix d'argile, puis, Nous l'avons consigné, goutte de sperme, dans un reposoir sûr, puis, Nous avons fait du sperme un caillot; puis du caillot, Nous avons créé un morceau de chair; puis du morceau de chair, Nous avons créé des os; puis, Nous avons revêtu de chair les os. Ensuite, Nous en avons produit une tout autre créature. Béni soit Dieu, donc, le meilleur des créatures ! "

Tout cela montre que l'homme a poursuivi, étape par étape, sa perfection et chaque été différente des étapes précédentes, et dans chaque étape, il a obtenu un rang supérieur par rapport à l'étape précédente. Par conséquence, sa quintessence est, intrinsèquent, différente des étapes précédentes. Car, les étapes précédentes se caractérisaient par le corps, mais, l'étape sublime et supérieure se distingue par une dimension immatérielle et abstraite. Or, l'homme a une dimension non matérielle qui est la cause de sa supériorité par rapport aux autres créatures de Dieu. Et c'est pour cette raison et cette dimension immatérielle, que Dieu se vente de la création de l'homme, alors que ce n'est pas le cas de Ses autres créatures aussi qui, elles aussi, ont une dimension matérielle.

 

2- Aux versets 31, 32 et 33 de la sainte sourate 2 " La Vache" du noble coran, nous lisons : " Et Lorsque ton Seigneur dit aux anges : " Je Vais désigner un lieutenant sur la terre", ils dirent : " Vas-Tu en désigner un qui y mettra le désordre et répandra le sang, alors que nous, par Ta louange, chantons pureté et proclamons Ta sainteté ? " Il dit : En vérité, Je sais ce que vous ne savez pas ! " Et il apprit à Adam les noms, tous ; puis, Il les présenta aux Anges et dit " Informez-Moi des noms de ceux-là, si vous êtes véridiques! " Les exégètes estiment que l'essence du Nécessaire sublime a des manifestations et chaque créature est la manifestation de l'un de Ses noms. A titre d'exemple, les anges sont la manifestation du nom " Sage" de Dieu. Mais, l'homme est la manifestation de tous les noms de Dieu, car l'homme est supérieur par rapport aux anges. Les anges qui ne représentent qu'un nom de Dieu sont des créatures abstraites. Donc, l'homme qui manifeste tous les noms de Dieu ne peut avoir qu'une seule dimension matérielle, il doit, donc, avoir, nécessairement et indispensablement, une dimension immatérielle et abstraite qui incarne tous les noms de Dieu. Si l'homme n'a qu'une seule dimension matérielle, cela pourrait constituer une contradiction, car comment se fait-il que les anges qui ne représentent qu'un seul nom de Dieu sont abstraits alors qu'ils sont inférieurs par rapport à l'homme qui symbolise tous les noms de Dieu.

 

3-Au verset 154 de la sainte sourate 2 " La Vache" et au verset 169 de la sainte sourate 3 " La famille d'Amran" du noble coran, nous lisons : " Et ne dites pas morts ceux qui sont tombés dans le sentier de Dieu. Ils sont vivants, au contraire, mais, vous êtes inconscients" Ne pense point morts ceux qui ont été tués dans le sentier de Dieu. Ils sont vivants, au contraire, auprès de leur seigneur, et bien pourvus, se réjouissent de ce que Dieu leur donne par Sa grâce"

Cela est, uniquement, compatible avec l'immatérialité de l'âme. Car, après la mort en martyre, le corps s'anéantit et sur l'aspect matériel, il n'y pas une différence entre le martyre et le décès. Cela n'appartient, pas , uniquement, aux martyrs, car des gens justes et des prophètes, la plupart d'entre eux, ont un rang plus élevé par rapport aux martyrs ordinaires. De plus, s'ils veulent devenir abstraits, avec la mort en martyre, cela nécessite une révolution dans l'essence. Il est, tout à fait, évident, que l'âme est abstraite, car comment ce qui est immatériel, peut devenir immatérielle avec le martyre. Les âmes des martyrs sont immatérielles, car si elles sont matérielles et si elles se réjouissent auprès de Dieu, le Tout-puissant aussi doit être matériel, car la matière a besoin d'un lieu et le lieu aussi doit être matériel. C'est pareil également pour les sommeils véridiques des morts, la convocation de l'âme et l'acte ou le pouvoir surnaturel des Amis de Dieu qui confirment, tous, la théorie de l'abstraction de l'âme. 8 [8]

 

La survie de l'âme après la mort

Nous expliquons, brièvement, quelques raisons concernant la survie de l'âme après la mort :

1-       Si un être suit son cours ascendant et sort de la nature, il ne connaîtra plus ni l'anéantissement ni le déclin. La matière monte dans sa meure de son possible, puis, la forme qu'est l'âme abandonne le corps et l'être abstrait ne se sent plus avoir besoin ni de la matière ni de la nature. Par conséquent, le néant ne peut l'emporter, car le néant et l'anéantissement sont les caractéristiques de la matière et du corps, car, il y a dans la matière, l'aptitude et la force et tant que cette force et cette aptitude existent, la matière aussi continue d'exister, mais, une fois cette force et cette aptitude disparues, le corps aussi s'anéantit. Mais, l'âme qui abandonne, après la mort, le corps, n'a pas ces caractéristiques. Or, l'âme est éternelle et immortelle. Seul dans un cas, l'anéantissement de l'âme est possible, et c'est lorsqu'il aurait la disparition de la cause agente, ce qui est tout à fait impossible. En effet, la cause agente est soit l'Être nécessaire sou un être qui mène à Lui. Dans le premier cas, puisque l'âme appartient au Principe Premier et elle est étendue. Il n'y aucune composition ni puissance dans son sein, donc, toute son essence appartient au Nécessaire sublime. Elle est, donc, l'appartenance même. Et puisque que le néant à l'origine est impossible, par conséquent, le néant et l'anéantissement de son causé s'avère impossible et ce selon la règle irréfutable de la philosophie selon laquelle il est impossible qu'il existe une cause, mais que son causé( effet) ne soit connu. Le contraire de cela aussi s'avère exact. Or, l'âme aboutit au Nécessaire absolu et d'après ce qu'on vient d'expliquer là-dessus, il est impossible qu'elle connaisse le déclin et la mort.

2-       L'âme, tant qu'elle appartient, au corps, est en mouvement. Elle se varie et évolue. Elle suit soit un cours ascendant ou un cours descendant. Après, lorsqu'elle abandonne le corps, elle n'a plus de mouvement ni de changement et d'évolution. Par conséquent, son existence devient stable et éternelle.

 

Toutes les âmes n'atteignent pas l'immatérialité rationnelle, et elles restent au stade de l'immatérialité de l'imagination, mais là aussi, ça pose pas problèmes, car ce type d'immatérialité aussi suffit, car les dignitaires et notables estiment que même les âmes animales, ayant une faculté d'imagination et de crainte, continuent de survire.

3-       L'argument de la sagesse :

La création de l'Univers n'était pas absurde et inutile, mais, au contraire, elle fut fondée sur la sagesse. Le Créateur de l'univers est Sage et n'a, absolument, besoin de rien. Donc, Ses actes ne Lui profitent pas, directement ou indirectement. Cependant, cela n'est pas en contradiction avec le fait que l'objectif du Créateur consiste à faire parvenir à la perfection Ses créatures. Dans le noble Coran, Dieu dit: " Nous avons crée l'homme pour la prière et pour la perfection dans voie de la soumission". Par conséquent, il s'avère impossible que la création de l'univers n'ait pas un objectif. L'objectif de la création est d'atteindre la perfection. Toujours, dans le noble coran, Dieu dit : " Il n'y a aucun doute sur le jour du jugement dernier et le jour du châtiment. Car, Il est le Créateur des créatures. Il les domine". Or, il n'existe aucun obstacle à ce que l'Univers ne parvienne pas à sa perfection. Car, atteindre la perfection n'est possible dans les préparatifs et les moyens et outils particuliers. Le Créateur sage a équipé ses Créatures de ces moyens et outils. La perfection aussi se concrétise avec la réalisation de l'objectif définitif. Donc, l'âme doit être éternelle et immortelle, car, premièrement, la mortalité et le déclin sont en contraction avec la perfection et deuxièmement, parvenir à la perfection pour s'anéantir, ensuite, est une œuvre inutile et absurde, qui est contraire à la sagesse du Créateur sage.

4-       L'argument de la justice :

Tous les gens de la société ne sont pas soumis aux ordres de Dieu et les prophètes avaient, toujours, eu des opposants et des ennemis. Autrement, il y deux catégories de gens dans la société. Les pieux et vertueux, et les rebelles et oppresseurs. Les pieux et vertueux ne pensent qu'à Dieu et à faire des œuvres bonnes et à servir leurs semblables. A l'opposé, les oppresseurs et les rebelles sont, toujours, en train de se livrer à la corruption, de procéder à l'oppression et de dévier les gens. Ceci étant dit, dans le monde d'ici bas, ni l'oppresseur est puni pour ses actes, ni les gens justes sont récompensés pour leurs œuvres bonnes autant qu'il faut. Et c'est ce qui caractérise le monde d'ici bans dans lequel nous vivons. Or, un autre monde doit exister où s'installera l'âme qui est la réalité de l'homme, au moment où elle quitte le corps. Par conséquent, si l'âme aussi meurt, tout comme le corps, les actes des créatures resteront sans punition et sans récompense, ce qui est contraire à la justice et impossible pour le Créateur sage, car la justice signifie de rendre aux gens ce qui leur est dû et cela ne se réalisera qu'avec la survie de l'âme.

Preuve traditionnelle sur la survie de l'âme et de l'esprit

1-         On peut se référer au verset 42 de la sainte sourate 39 " Les groupements" " Dieu rappelle les âmes au moment de la mort, aussi celles des gens qui ne sont pas morts dans leur sommeil, retient celles des hommes dont Il a décrété la mort et renvoie les autres jusqu'à un terme fixé. Il y a en cela des signes pour des gens qui réfléchissement. Il ressort de ce verset du noble coran que le Nécessaire sublime reçoit, totalement et pleinement, l'âme des hommes, au moment de leur mort. Il l'a retient et la préserve dans un monde particulier. Il s'avère, donc, évident que l'âme ne n'anéantisse pas après la mort des gens et leur abandon du monde d'ici-bas.

 

2-         Au verset 154 de la sainte sourate 2 " La Vache" et au verset 169 de la sainte sourate 3 " La famille d'Amran" du noble coran, nous lisons : " Et ne dites pas morts ceux qui sont tombés dans le sentier de Dieu. Ils sont vivants, au contraire, mais, vous êtes inconscients" Ne pense point morts ceux qui ont été tués dans le sentier de Dieu. Ils sont vivants, au contraire, auprès de leur seigneur, et bien pourvus, se réjouissent de ce que Dieu leur donne par Sa grâce".

 

3-         Aux versets 45 et 46 de la sainte sourate 23 ' du noble coran, le Tout-puissant dit : " Puis, Nous envoyâmes Moïse et son frère Aaron avec Nos signes et une preuve manifeste à Pharaon et à ses notables, mais ceux-ci se sont enflés d'orgueil et ils étaient des hommes hautains". Dieu promet un châtiment dur aux Pharaons au jour du jugement dernier. Un tel châtiment implique la survie de l'âme, car un être anéanti ne peut pas subir et connaître un châtiment, car un tel être ne se différencie aucunement des autres corps solides et inanimés.

 

Ici nous citons l'avis de certains grands philosophes.

1-                Avicenne le grand philosophe s'exprime en ces termes sur la survie de l'âme : " L'âme est un principe séparé qui confère l'actualité au corps à titre de perfection, mais elle n'est instaurée dans l'existence que lorsqu'un corps est disposé à la recevoir. Elle tire de cet attachement un bénéfice en réalisant son accomplissement propre en partie grâce aux données sensorielles transmises par le corps. L'âme n'est pas liée au corps et elle n'est qu'un outil pour atteidre les perfections. Après la mort, l'âme quitte le corps qu'un préjudice lui soit porté. Car, l'âme n'a, essentiellement, pas, besoin de la substance. Les philosophes sont unanismes sur l'immatérialité de l'âme. Or, l'âme ne se détruit pas avec l'anéantissment du corps. Avicenne dit, également: " Puisque, l'âme est liée à l'intellect actif, aucun préjudice ne lui est porté après la mort du corps, car le corps ne lui servait que d'un outil. L'âme porte une réfexion sur son essentce. C'est une autre preuve sur l'immatérialité de l'âme. D'ailleurs, selon une règle philosophique, toute chose immatériellle qui réfléchit sur son essence, se comprend, elle-même, et comprend, aussi, les autres êtres immatériels.

2-                Molla Sadra un autre grand philosophe iranien, auteur de   Hekmat-i mota'alieh " La Sagesse suprême" décrit, ainsi l'âme : " Après avoir atteint les perfections, l'âme arrive à un stade où elle n'a plus besoin du corps. Donc, elle se sépare de lui et retourne , avec une joie immense, à son origine. Il admet l'unification substantielle du corps et de l'âme. L'âme humaine est une substance, de sorte qu'elle peut être la forme créatrice de toutes les fonctions corporelles. Molla Sadra dit : " Plus l'âme est dépédente du corps, moins elle se comprend et si cette distance s'amplifie, l'âme se comprend mieux, et avec la mort, cette compréhension atteint son niveau de perfection.

 

Il est nécessaire de préciser ce point la preuve sur la survie de l'âme, exclut la mort de l'âme, mais, il faut dire que cette preuve s'applique, également, au fait que l'âme ne connaît non plus le sommeil, puisque le sommeil est un niveau inférieur de la mort avec cette différence qu'avec la mort, l'âme quitte, pleinement le corps, mais, Pendant notre sommeil, notre âme se détache du corps et va errer dans l'espace. Autrement dit, avec la mort, il y a un détâchement complet de l'âme du corps, tandis que pendant le sommet, il n'y a pas ce détâchement complet de l'âme du corps, autrement dit, le lien entre l'âme et le corps s'affaiblit. Il y a un hadith selon lequel "le sommeil est le frère de la mort". 9[9]

Ceci étant dit, on peut apporter une autre preuve sur le fait que l'âme ne connaît pas le sommeil. Dans la première partie de cet articl, l'immatérialité de l'âme a été prouvée. Il a été prouvé que l'âme est autre chose que le corps. Le sommeit est censé retrouver la force et éliminer la fatique, ce qui est relève des caractéristiques et des effets de la substance. On, on en conclut que l'esprit et l'âme humaine ne dorment pas, tout comme ils ne connaissent jamais la mort.



[1] Avicenne, Esharat, troisième et septième ligne, Iran, Allameh Helli, Sharhe Tajrid, Commentaire sur l'immatérialité, Beyrouth, deuxième destination, Molla Sadra, Asfar Beyroyth, t. 9, premier chapitre, p. 260/ ,

[2] Majlesi, Behar, Beyrouth, t. 58, p. 17, Résurrection du point de vue de l'imam Khomeiny( que sa demeure soit au paradis), p. 38, Sarol Motaehellin, Asfar, Iran, t. 8, p. 295.

[3] Allameh Helli, Commentaire sur l'immatérialité, deuxième destination, chapitre 4, question 5

[4] Sarol Motaehellin, Asfar, Iran, t. 8, p.302, Allameh Majlessi ( que Dieu repose son âme dans son paradis), Behar, Byrouth, t.58, p. 18

[5] Allameh Tabatabaï, Nahayatol Hekmat, troisième étape, p. 34

[6] Avicene, Essharat, Iran, troisième ligne, premier chapitre, p. 292

[7] Sarol Motaehellin, Asfar, Iran, t. 8, p.295, Majlessi, Beharol Anvar, t. 58, p. 18

[8] Majlessi ( que Dieu l'accueille dans son paradis), Beharol Anvar, Beyrouth, t. 58, p. 42, Résurrection dans l'optique de l'imam Khomeiny ( que sa demeure soit au paradis), p. 50.

[9] Mostafavi, Hassan, Mesbah-ol Chariat, traduction, Mostafavi, p. 181.

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
nombre de commentaires 0
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire