Recherche avancée
visiter
6323
Date de mise à jour: 2007/12/16
Condensé de la question
d’où vient le concept de Wilayat Al-Faqih?
Question
Je souhaiterais savoir qui fut le premier savant a présenter le concept de Wilayat Al-Faqih?
Résumé de la réponse

Le concept de « Wilayate Faqih » signifie le gouvernement d'une société islamique qui est dirigée par quelqu'un qui ait atteint le niveau de l'Ijtihad (capacité de répondre à des questions contemporaines basées sur des concepts et des valeurs islamiques, en se référant aux principales sources islamiques : Le Coran et la Sunnat dans la Loi Islamique). Certains considèrent ce concept relativement nouveau dans l'histoire de la pensée islamique, et indiquent qu'ils remontent seulement à deux siècles, alors que dans la culture Shiite, ce concept a été appliqué par des « Faqihs » (des jurisconsultes) pendant la période de l'absence [de l'Imam], afin que la « shahr Muqadas » [La Sainte Législation] puisse soutenir la société. Ce concept est déjà connu, et c’est pour cette raison, qu’au lieu des discussions sur l'origine de ce sujet, l'attention, dans les recherches, a été portée sur ses conditions et ses effets. Le plus ancien document existant se référant Wilayat Al-Faqih est le livre « Maqne’eh » de cheik Mufid. Le cheik Mufid est l'un des grands savants du quatrième et cinquième siècle (hégire – calendrier lunaire) de l’histoire du Shiisme. Plus de mille ans se sont écoulés depuis  ses remarques dans ce domaine.

Réponse détaillée

Le concept de « Wilayate Faqih » signifie le gouvernement d'une société islamique qui est dirigée par quelqu'un qui a atteint le niveau d'Ijtihad (capacité répondre à des questions contemporaines basées sur des concepts et des valeurs islamiques en se référant aux principales sources islamiques : Le Coran et la Sunnat dans la loi islamique). Certains considèrent ce concept relativement nouveau dans l'histoire de la pensée islamique, et indiquent qu'ils remontent seulement à deux siècles. Ils prétendent qu’aucun savant Shiite ou Sunnite n’a fait de recherche sur ce point à savoir : est-ce qu’un jurisconsulte, peut, en plus d’avoir le droit d’émettre des Fatwas (Décrets islamiques) et de les gérer, avoir le droit de gouverner et diriger un pays islamique dans ce monde ?

Et pour la première fois, il y a moins de deux siècles, le béni Mula Ahmad Naraqi (qui vivait à l’époque à Qajar du temps du roi, FathAli Shah, et connu sous le nom de Fazal Kashani) a commença une recherche sur ce sujet.

Dans la culture shiite, ce concept est déjà défini sans le moindre doute, et c’est pour cette raison, que l’attention a été plus portée sur les conditions et les effets. Le Béni Sheikh Mufid (333 ou 338 – 413 Hijri) est l’un des grands savants du quatrième et cinquième siècle (de l’Hégire) de l’Histoire shiite. Tous les discours de ce savant sur l’origine du Wilayat Al-Faqih, et sur le fait de gouverner une société islamique par des jurisconsultes (en l’absence de l’Imam) furent référencés selon les textes directs des Imams infaillibles (que la paix soit sur eux). Et même si plus de mille ans ont passé depuis ces discours, il illumine les chemins, bien que quelques personnes, peuvent ne pas voir cette lumière, ou refusent à la voir.[1]

Au sujet d’ordonner le bien et d’interdire le mal, il voit les conditions suivantes nécessaires chez un jurisconsulte afin de pouvoir appliquer cette loi :

1.       Ordonner le bien et interdire le mal à un haut niveau.

2.       Définir les limites (selon la loi islamique)

3.       Mettre en place l’autorité de la loi islamique.

4.       Pouvoir déclarer s’il le faut, la guerre et le combat, contre les non-croyants.

5.       Mettre en place des prières communes comme les prières du vendredi, des fêtes religieuses (Eid ul fitr, et Eid ul Qurban) etc.

6.       Pouvoir arbitrer et juger dans la société.

Sur le point de l’Anfal (les domaines naturelles telles que : les rivières, les montagnes, les forêts etc. qui ne sont pas la propriété d’un individu particulier, mais, sont sous la garde du Waliy ul Faqih, par ordre Divin c'est-à-dire du gouvernement), sheikh Mufid, (Que Dieu ait son àme dans son paradis !) nous fait comprendre que les changements et l’entretien de ces domaines naturelles, ne peuvent être accomplis que sous l’ordre direct d’un Imami juste[2]. Après Sheikh Mufid (Que Dieu ait son àme dans son paradis !) un grand nombre de Savants, ont étudié la place du Wilayat Al Faqih et les limites de son autorités.[3]

Mahdi Hadavi Tehrani

Wilayat and Religion

The House of Wisdom Cultural Institute

Qom

Second Edition

1380 (Solar Calendar) [2001]



[1] Pour plus d’information voir : The Precedence of Wilayate Faqih

[2] Pour plus d’information voir : Wilayate Faqih and Sheikh Mufid

[3] Pour plus d’information voir : Wilayate Faqih and Scholars

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
nombre de commentaires 0
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire