Recherche avancée
visiter
3773
Date de mise à jour: 2012/02/19
Condensé de la question
L’infaillibilité est-elle quelque chose qui dépend du déterminisme ou du libre arbitre ?
Question
il est écrit dans l’un des livres de Mozaffari intitulé « Aka’ed al imamiyya » que les infaillibles ne sont pas disposés à commettre le péché ou la dérive. Or un religieux m’a dit qu’un infaillible peut commettre un péché. Mais il choisit librement l’option de ne pas le faire. Pourquoi Mozaffari dit qu’ils n’ont pas le choix et qu’ils sont contraints et programmés à ne commettre de péché. Mozaffari est-il un célèbre savant ? Ses œuvres sont-elles fiables ? Peut-on dire qu’il y a eu erreur dans la traduction anglaise de son livre ?
Résumé de la réponse

L’infaillibilité des prophètes et des imams est une croyance importante dans l’idéologie chiite. Vous pouvez lire en détail les réponses de la question 1738 (site 1885), 1740 (site 2139) et 3026 (site 4594) dans ce site à propos du déterminisme dans l’infaillibilité, il faut dire que nous n’avons trouvé aucune phrase dans le texte arabe de l’ouvrage « Aka’ed al imamiyya » du célèbre savant chiite Allamah Mohammad Reza Mozaffari où il est écrit que : « Les infaillibles dans leur infaillibilité sont régis par le déterminisme et ils n’ont aucun choix (ou toute chose avec une telle signification. Au contraire on remarque dans certains passages qu’il exprime le contraire. Le plus clair de ses propos qu’il présente comme un rappel important[1] sur l’infaillibilité des infaillibles et nous citons exactement les mots qu’il utilise : « L’une des choses qu’il importe de rappeler est que l’infaillible n’est pas contraint d’obéir aux ordres ou abandonner le péché. Il le fait de son propre gré, tout comme il le délaisse de son propre gré. En effet, l’infaillibilité est un état d’âme et un sens du discernement des choses. L’infaillible éprouve du dégoût pour le péché et s’en éloigne. De même il adore tout ce qui ordonne de se soumettre aux ordres (de son seigneur) qu’il exécute. Et tout ça avec la chance que Dieu donne »[2]

Donc Mozaffari croit en la liberté de choix dans le concept d’infaillibilité (et ses propos le montrent clairement) et non en une quelconque contrainte dans cette attitude. Il est certes probable que le traducteur n’ait pas fait attention dans la traduction anglaise. Ou alors l’erreur vient d’une mauvaise compréhension venant d’autres ouvrages consultés sans tenir compte de rappel essentiel.

REFERENCE :



[1] - Mozaffari évoque cela sur l’infaillibilité des prophètes sous le titre “deux choses importantes” qu’il souligne comme deuxième Remarque.

[2] - Aka’ed al imamiyya, Mohammad Reza Mozaffari, page 77, les éditions As-Sharif Razi, 1374

Réponse détaillée
Cette question n'a pas une réponse détaillée.
Q traductions dans d'autres langues
commentaires
nombre de commentaires 0
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire