Recherche avancée
visiter
7487
Date de mise à jour: 2011/12/19
Condensé de la question
Est-il fondé que Yazid et l'imam Hossein (as) ont voulu épouser en même temps Arinab la femme d'Abdoullah ibn Salam ? Quel effet cela a-t-il eu sur l'évènement de Karbala ?
Question
1-Est-ce que ce qu'on rapporte à propos d'Arinab la femme d'Abdoullah ibn Salam selon quoi Yazid et l'imam Hossein (as) ont conjointement demandé sa main est-il vrai ? 2- Au cas où cela est vrai, je voudrai avoir plus de détails à ce sujet. 3- Selon votre excellence quelle était l'intention de l'imam Hossein (as) lorsqu'il a attaqué ce sujet ? 4- Selon ce qu'on raconte est-ce que cette affaire d'Arinab a quelque chose à voir avec l'évènement sanguin de Karbala et la revanche que Yazid voulait prendre sur l'imam Hossein (as) ? Si possible j'aimerai que vous m'indiquiez quelques livres en persan pour plus d'informations à ce sujet.
Résumé de la réponse

il est écrit dans certains livres d'histoire que Yazid avec tous les autres moyens de jouissance et de plaisir qu'il avait à sa disposition, avait un œil mal sein et envieux sur une noble femme mariée nommée Arinab la fille de Ishaq épouse d'Abdoullah ibn Salam. Il était tellement obsédé par elle qu'il avait l'intention de l'épouser.

Son père Mouawiya a utilisé plein de petites ruses pour essayer de séparer cette noble femme musulmane de mari dans le but de la donner à son pervers et sale fils Yazid. Hossein ibn Ali (as) a apprit cela et il a tout fait pour contrer cette mauvaise attitude de Mouawiya et en utilisant les règles islamiques, il a pu ramener l'épouse d'Abdoullah ibn Salam à son mari empêchant ainsi Yazid de profiter d'elle et de détruire cette noble famille musulmane. Bien qu'il y ait beaucoup d'incohérences dans ce récit, cela ne peut être considéré comme un défaut pour l'imam Hossein (as) si jamais on suppose que cette histoire est vraie car cela montre plutôt que l'imam était très vigilent et il adoptait des politiques et des attitudes destinées à protéger les valeurs islamiques dans la société. Il n'est mentionné dans aucune source historique que cette affaire est l'une des causes du soulèvement de Karbala et que Yazid s'est basé sur cela pour vouloir prendre sa revanche sur l'imam Hossein (as) en lui déclarant la guerre.

Réponse détaillée

Il ressort de certains livres d'histoire qu'à l'époque du Califat de Mouawiya, vivait une femme croyante nommée Arinab fille de Ishaq, qu'elle était belle, noble et célèbre pour ses bonnes qualités. Yazid qui était le futur successeur de son père à cette époque tombé follement amoureux de cette femme. Mais avant d'aborder quoi que ce soit dans le but de l'épouser, Arinab avait déjà accepté son cousin paternel Abdoullah ibn Salam qui est l'une des personnalités célèbres. Elle s'était déjà mariée avec lui et ils paisiblement en Irak.

Mouawiya apprit que son fils Yazid était trop amoureux de cette femme, il promit alors à son fils de tout faire pour réaliser son vœu. A cette époque, Abdoullah tenait des responsabilités auxquelles Mouawiya l'avait investi en Irak. Mouawiya le convoqua en Syrie et travers Abou Horeira et Abou Dardaa, il lui fit proposa d'épouser sa fille en lui disant qu'il méritait être le gendre du Calife Abdoullah accepta la proposition de Mouawiya Abou Horeira et Abou Darda transmirent la réponse d'Abdoullah à Mouawiya. Mais avant cela, Mouawiya avait recommandé à sa fille que si Abdoullah venait lui demander la main, qu'elle accepte mais qu'elle lui dise d'abord : " J'accepterai de t'épouser à condition que tu répudies ta femme ". Abdoullah tomba sous la ruse de Mouawiya et divorça sa femme ensuite il vint demander la fille de Mouawiya qui à sont tour respecta son engagement " en lui donnant sa fille en mariage.

Mouawiya répondit : " Si ma fille accepte (de t'épouser) moi aussi j'accepte. Les deux se rendirent auprès de la fille de Mouawiya et ils lui transmirent l'affaire du divorce d'Arinab. La fille de Mouawiya répondit : " Je dois réfléchir et me concerter avec mon père à ce sujet. Un bon moment est passé de viduité d'Arinab s'est également écroulée. Les deux sont à nouveau revenus auprès de la fille de Mouawiya mais elle donna une réponse négative en disant : " Ce mariage n'est pas à mon avantage "! Ensuite Mouawiya envoya Abou Dardaa en Irak afin de demander d'Arinab de la part de Yazid. Lorsque celui-ci entra en Irak, il comprit que l'imam Hossein (as) y était aussi. Il décida d'abord d'aller rendre visite à l'imam avant d'accomplir la mission qui lui était confiée par Mouawiya. Dès qu'il arriva chez l'imam, ce dernier lui demanda : " Qu'est tu venu faire en Irak? Abou Dardaa expliqua le sujet à l'imam et celui-ci répondit : Moi aussi j'avais l'intention d'envoyer quelqu'un auprès d'Arinab lui pour demander la main en ma faveur. A présent que tu es en train d'aller auprès d'elle, tu es mieux placer pour lui passer le message donc transmet lui également mon message. Dès Abou Dardaa arriva auprès d'Arinab, il présenta les messages de demande de mariage : celle de l'imam et celle de Yazid Arinab le consulta en lui demandant lequel des deux était le meilleur Abou Dardaa répondit : l'imam est le meilleur des deux pour être ton époux. L'imam donna alors la même dote que Yazid avait l'intention de donner à Arinab et c'est ainsi il l'a pris pour épouse.

Abdoullah l'ex mari d'Arinab qui était en Syrie était maintenant l'objet du manque de considération de Mouawiya qui lui avait même coupé le salaire. C'est ainsi qu'Abdoullah fit contraint de rentrer en Irak pour essayer de récupérer quelques affaires et quelques biens qu'il avait confié à son ex femme. Il se rendit auprès de l'imam Hossein (as) et sollicita récupérer ses biens personnels qui était en la possession de sa femme. C'est ainsi que lui autorisa d'aller voir son ex-femme pour récupérer ses biens. Lorsque les deux se rencontrèrent, une étincelle s'alluma entre eux et ils se rappelèrent ce qu'ils ont vécu ensemble. Les deux se sont mis à pleurer. L'imam fit tellement touché lorsqu'il regarda cette scène entre les deux. Et il dit : " Moi je l'ai divorcé par le triple divorce. Seigneur toi-même tu sais que ce n'est pas par rapport aux biens ou à sa beauté que je l'ai épousé. Je l'ai épousé dans le but de la garder pour son mari." Après l'imam ordonna que toute la dote lui soit donnée. Les deux voulu remercier l'imam en lui donnant un peu de bien mais il a refusé en disant : " La récompense que j'espère avoir est mieux que les biens que vous voulez me donner ainsi les deux s'en allèrent et vivèrent ensemble ".[1]

Il existe dans ce récit certains petits problèmes qui montrent que c'est une fausse histoire. Les problèmes en question sont :

1- Le hadith ci-dessus n'a pas de chaîne de transmission c'est-à-dire qu'on l'a cité sans évoqués les noms de ceux qui l'ont rapporté car si il avait une chaîne de transmission, cela aurait permis d'étudier les différents acteurs ont rapporté et voir s'ils ont crédibles ou non. En effet, ibn Kouteyba l'écrivain du livre du livre Al Imamat wouo Siyassa est un écrivain du troisième siècle hégire. Il est né à Koufa en 213 et l'imam a été assassiné à Karbala en 61 hégire ce qui fait qu'il y a l'écart de 152 ans entre la mort de l'imam Hossein (as) et ibn Kouteyba donc cet évènement s'est déroulé quand ibn Kouteyba n'était pas encore né. A cet effet, on peut dire qu'il est parvenu à cette histoire à travers un certain nombre de personnes dont il n'a pas voulu citer les noms afin que nous essayions d'analyser l'ensemble des acteurs qui sont intervenus dans la chaîne de transmission de ce récit. Il est alors fort probable cet individu ait inventé cette histoire mensongère.

2- Abou Dardaa qui est considéré l'intermédiaire de Mouawiya et d'Abdoullah ibn Salam et d'Arinab dans cette histoire selon ce qui ressort des propos historiques est quelqu'un qui a vécu à l'époque d'Ousmane et il est décédé à cette époque. La plus de historiens disent qu'il est décédé entre l'an 38 et l'an 39 hégire.[2] Alors comment peut-il être dans un évènement qui s'est déroulé vers la fin du règne de Mouawiya et au début du règne de Yazid ibn Mouawiya ?

3- On ne voit absolument apparaitre ce récit dans aucun des premiers ouvrages de traductions. Le livre le plus célèbre dans lequel ce récit a été rapporté est " Al Imamat wouo Siyassa " et certaines personnes doutent sérieusement qu'ibn Kouteyba soit l'auteur de ce livre.[3]

4- Aucun hadith fiable ne montre que l'imam Hossein (as) est venu en Irak après la mort de l'imam Ali (as) et est ensuite reparti à Médine excepté lors de l'évènement de Karbala. Or le hadith ci-dessus montre que l'affaire d'Arinab s'est produite avant l'évènement de Karbala.

5- Il est également écrit dans ce récit que l'imam Hossein (as) a divorcé Arinab lors d'une assise par u triple divorce. Or le triple divorce islamiquement ne doit pas se faire en une seule séance car quel que soit le nombre de divorce qu'on prononce dans une seule séance, cela compte comme un seul divorce.[4]

6- la présence de deux témoins est l'une des conditions essentielles dans le divorce. En effet, le coran dit : " Prenez deux hommes justes parmi vous comme témoins et qu'il fasse un témoignage pour Dieu…[5] l'imam Sadiq (as) dit également : " Le divorce n'est permis que s'il y a deux témoins ".[6] or selon ce qui ressort de ce récit, cette condition importante n'a pas été respectée, et il n'y a eu aucun témoin lors de ce divorce.

Chacun de ces problèmes suffit pour remettre en question l'authenticité de ce récit. Mais, quelle que soit la situation, si on met de coté tous les problèmes et les lacunes que représente ce récit et qu'on suppose qu'il est vrai, cela ne pose également aucun problème ni aucun défaut qu'on peut reprocher à l'imam Hossein (as). Par contre cela montre plutôt des qualités et la considération importante que ce grand imam avait pour la communauté et les efforts qu'il fournissait dans le but de déjouer les plans sataniques de Yazid donc s'il agit de la sorte, c'était pour empêcher Yazid de détruire une noble famille.

Selon ce qui ressort de récit, l'imam Hossein (as) a sauvé cette du monstrueux complot de Mouawiya et il a réussi à la ramener à son époux. Le hadith lui-même confirme que l'imam Hossein dit : " Seigneur ce n'est pas l'argent et la beauté que je l'ai épousé " et dès que l'imam a apprit était encore amoureuse de son mari, il l'a divorcé immédiatement. L'engagement indéfectible de l'imam à défendre les faibles et les opprimés ressort très bien dans ce récit. Il est également capital de retenir qu'il n'est mentionné dans aucun ouvrage authentique que cette affaire est l'une des causes du soulèvement de Karbala ou que Yazid a déclaré la guerre à l'imam Hossein (as) dans le but de se venger par rapport à cette affaire.

Pour en savoir plus, nous vous conseillons de lire le livre " Al Imamat wouo Siyassa " de la page 212 à la page 216.



[1]- Abou Mohammad Abdallah ibn Mouslim ibn Kouteyba Deynouri, Al Imamat wouo Siyassa, recherche d'Ali Shiri, vol 1, page 217 

[2]- Al Kamil fi Tarikh, ibn Athir, vol 3, page 129; Al Istihyab, ibn Abdoul Bar, vol 3, page 1229 et 1230; Al Isâba fi Tamyizil As'aba, ibn Hajar Askalani, vol 4, page 622, Recherche d'Adel Ahmad Abdoul Mojoud et Ali Mohammad Maouz, les éditions Darul Koutoub Ul Ilmiyya, Beyrouth, 1ère édition, 1415, 1995

[3]- Grande Encyclopédie islamique, vol 10, article numéro 3918 ( Al Imamat wouo Siyassa), les éditions du centre encyclopédique islamique de Téhéran, 1376

[4]- Wasa'il Ul Shia, Horr Amili, vol 22, page 21, les éditions Ahl-Ul-bayt

[5]- Sourate Talla : 2

[6]- Wasa'il Ul Shia, Horr Amili, vol 22, page 25

Q traductions dans d'autres langues
commentaires
nombre de commentaires 0
S'il vous plaît entrez la valeur
exemple : Yourname@YourDomane.ext
S'il vous plaît entrez la valeur
S'il vous plaît entrez la valeur

catégorie

Random questions

populaire